formats

11655273_10206927934734675_1537802761_n

Photo de Marion Ruszniewski. Urinoir de la Planète Mars.

Je pensais que j’allais me tourner vers une chanson de mon adolescence, ce qui n’est pas le cas du tout. J’ai choisi un titre de The Organ, un groupe de cinq jeunes filles de Vancouver. Il s’intitule “Don’t Be Angry”. C’est le dernier morceau de leur dernier EP, enfin, elles n’ont enregistré qu’un disque avant. C’est une chanson acoustique, mélancolique, et je pense que je pourrais l’écouter en boucle jusqu’à la fin de mes jours, malgré son côté triste, à cause de la voix de la chanteuse, un peu dans la veine de Morrissey, très lyrique. Les paroles – ne sois pas en colère, c’est terminé pour nous, c’est terminé pour tout le monde en fait – sont plutôt optimistes, avec un mélange des genres, et ça colle avec ce groupe qui s’est séparé juste après cette chanson.
J’aime aussi cette chanson parce que ce groupe est relativement inconnu, The Organ n’a pas eu de gros succès, le EP a été encore moins connu que l’album… J’ai l’impression que c’est MA chanson.
Je l’ai découverte dans la presse, sans doute, un peu par hasard, puis j’ai aimé l’album, je suis allé voir le groupe en concert deux fois, j’ai trouvé ça très bien. Et puis, elles se sont séparées, le EP est sorti deux ans plus tard, en 2008, je crois, et je l’ai écouté en boucle. Il est à tomber. Il n’y a que six titres, dont celui-là, qui n’est pas tout à fait dans leur style, puisqu’il est acoustique, très simple, épuré. C’est d’une tristesse et d’une mélancolie absolues et pourtant ça me rend heureux…